Lundi 27 Mai 2013 à ROMILLY SUR SEINE - Jean MOULIN

Publié le par Université Populaire de l'AUBE

ROMILLY SUR SEINE FETE LE 27 MAI 1943.

 

JOURNEE du Lundi 27 mai 2013 :

14 h 30 : salle de l’EDEN de Romilly sur Seine : conférence et discussion avec les élèves des lycée et collège avec Jean Lefèvre,

20 H : salle Monmousseau (rue du Trou du Chêne) : La Résistance dans l’Aube par Jean Lefèvre, Président de l’Université Populaire de l’Aube, en présence des élus de la FNDIRP et de l’ANACR.

Ouvert à tous.


Jean Moulin crée le CNR.

 

Utile et judicieuse initiative de l’ANACR de Romilly sur Seine qui tient à fêter l’anniversaire de la première réunion du CNR (Conseil National de la Résistance) le 27 mai 1943 à Paris, au 48 rue du Four.

On sait que Jean Moulin, représentant officiel du Gal de Gaulle depuis le 1er janvier 1942, avait pour mission d’unifier tous les mouvements de Résistance dans la France occupée et d’élaborer un programme politique et social applicable à la Libération. Tentative à la fois difficile et dangereuse. Difficile car il va réunir les représentants de 8 mouvements, de 2 syndicats et de 6 partis politiques, aux vues différentes. Dangereuse, car la France est sous la botte nazie et des collabos de Vichy.

Malgré l’arrestation de Jean Moulin à Caluire, le 21 juin 43, ce programme verra le jour. Sous l’impulsion du communiste Pierre Villon (1) qui en fut un des principaux rédacteurs, ce plan trouvera son aboutissement par la Libération du pays et la mise en œuvre de réformes profondes (nationalisations, sécurité sociale, vote des femmes). Cependant beaucoup de réformes furent ajournées comme le plan Langevin-Wallon pour l’école et la droite s’acharna à détruire ses principales conquêtes sociales. (déclaration de Denis Kessler en 2007)

Honorer le 27 mai, c’est également honorer la mémoire de la Résistance dont l’Aube connut tant de héros. Notre département peut s’honorer aussi d’avoir vu passer ou agir des combattants prestigieux : Georges Lapierre, Paul Langevin, Georges Guingouin, Pierre Brossolette, Marguerite Buffard, Albert Ouzoulias ou Franck Bauer qui fut la voix de radio-Londres. (2)

 

 

(1) Époux de Marie-Claude Vaillant-Couturier.

(2) On aurait pu y ajouter André Mutter qui représenta le CDLL au CNR. Mais cet homme politique s’afficha ensuite avec l’extrême droite, ce qui n’est pas très recommandable pour défendre les idéaux de la Résistance.

 

 

 

 

Lundi 27 Mai 2013 à ROMILLY SUR SEINE - Jean MOULIN

Publié dans RESISTANCE

Commenter cet article