IL Y A UN BON SIECLE A TROYES L'UNIVERSITE POPULAIRE

Publié le par Université Populaire de l'AUBE

IL Y A UN BON SIECLE

A TROYES

L'UNIVERSITE POPULAIRE

 

Dans un ancien ouvrage traitant des universités populaires en France au début du XXème siècle, on trouve un article concernant la ville de Troyes.

Nous parlerons dans un prochain article du travail réalisé par Daniel Chérouvrier, un de nos adhérents, qui a publié un ensemble de lettres déposées par les descendants d’Ambroise Cottet (1808-1880) à la médiathèque en 1995. Leur lecture montre à l’évidence que la vie culturelle et citoyenne (1) troyenne fut très riche au XIXème siècle, puisque y sont indiquées les tentatives de créer des cours pour les ouvriers, un Cercle Populaire, des bibliothèques et que nombreuses furent les personnalités qui se battirent pour redonner la parole au peuple en particulier aux ouvriers.

L’article de l’ouvrage cité plus haut, daté du 26 août 1901 parle de « L’éducation sociale », fondée deux mois auparavant à Troyes et d’une inauguration à laquelle « M. Maurice Bouchor  prêtera son concours. » M. Bouchor est un poète local, ami du « turbulent » Jean Richepin avec qui il fonde le « Groupe des Vivants ». Ils admirent Baudelaire et… Jules Vallès.

Cette Education sociale n’est pas autre chose qu’ une Université populaire que dirigera « le camarade Conrad », professeur au lycée. Le CA est composé de professeurs, ouvriers, petits patrons etc. Il possède déjà 200 adhérents, « tous syndiqués » est-il précisé. Un appel de fonds a été lancé dans la presse républicaine et socialiste. Cet adjectif aura besoin d’être commenté (2).

Maurice Gerson, le secrétaire, ajoute que les sommes recueillies sont modestes (100 F) et qu’il ne faut pas trop compter sur la municipalité « d’un républicanisme plutôt pâle ». Ajoutons-y « La Réaction, la Croix par ex. qui  nous a violemment attaqués dans plusieurs articles venimeux, …ce qui nous laisse d’ailleurs très froids .»

Suivent les considérations associatives habituelles.

Jean Lefèvre

 

 

 

  1. Les deux doivent aller toujours bien ensemble.

  2. Voir à ce sujet les articles de Michel Choquart dans la Bourse du Travail. N° 15 et 16.

IL Y A UN BON SIECLE A TROYES L'UNIVERSITE POPULAIRE

Publié dans HISTOIRE LOCALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article