A LIRE CET ÉTÉ

Publié le par Université Populaire de l'Aube / UPOPAUBE

A LIRE CET ÉTÉ

Lire, en français dans le texte, cet été le livre d’Alain Borer « De quel amour blessée »*

Ce livre, ardu et ardent, nous fut conseillé par Jean-Pierre Siméon quand il est venu à Troyes présenter le rôle de la poésie et de la langue française. Alain Borer y dévoile son amour de la langue française et tous les dangers qui la guettent.

Un seul en fait, l’invasion de l’anglais dans la pratique du français et d’un anglais appauvri. Les Normands ont conquis l’Angleterre en 1066 (Guillaume-le-Conquérant, bataille d’Hastings). L’anglo-saxon a été remplacé alors en grande partie par l’anglo-normand, langue d’oïl. L’anglais comprend aujourd’hui 37 000 mots français (63% de son vocabulaire), le pire étant qu’on nous les ressert affadis et dévitalisés et qu’on les accepte comme les véhicules indispensables de la communication mondialisée.

Alain Borer explore également tout un aspect de nos comportements, stigmatisant cet abandon de notre langue comme une dépendance honteuse à l’Amérique. Il n’y a plus de Gaulois rebelle (Gallumque rebellem, comme disait Virgile), il n’y a plus que des Galloricains ! « Une nation qui parle une autre langue que la sienne, perd insensiblement son caractère. » Et sans doute aussi sa façon de pratiquer son économie. Nous sommes peu à peu totalement an-globés.
J.L.

(*) Ariane, ma sœur, de quel amour blessée
Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée !

A LIRE CET ÉTÉ A LIRE CET ÉTÉ

Commenter cet article