Conférence du 14 OCTOBRE 2014 - Dominique VIDAL - LES EXTREMES DROITES EN EUROPE.

Publié le par Université Populaire de l'AUBE

Salle des fêtes de SAINT PARRES AUX TERTRES

18 Heures.

Nous remercions très sincèrement Madame Rota, maire, de nous prêter cette belle et confortable salle.

S'agit-il comme en 1933 d'une montée "résistible"

S'agit-il comme en 1933 d'une montée "résistible"

Dominique VIDALDominique VIDAL

Dominique VIDAL

Les nouvelles extrêmes droites européennes

Au premier tour de l’élection présidentielle, le 22 avril 2012, Marine Le Pen a recueilli un million de voix de plus que son père et Bruno Mégret dix ans auparavant. Cette nouvelle avancée de l’extrême droite en France ne constitue pas un phénomène isolé en Europe : les « partis frères » du Front national frôlent ou dépassent les 10 % dans une douzaine d’États, de l’Ouest à l’Est du continent. Plusieurs d’entre eux participent déjà au pouvoir ou pourraient y parvenir prochainement.

Comment s’explique cette percée, particulièrement sensible dans l’électorat populaire ? Que recouvre le « nouveau discours » de ces formations nouvelles ou en mutation ? Pourquoi sont-elles passées de l’antisémitisme à l’islamophobie ? Quel rôle joue dans leur ascension la « mise en flottement » des identités traditionnelles ? Leur nationalisme répond-il à la peur de la mondialisation ? Peut-on comparer la menace qu’elles représentent à celle du fascisme dans les années 1920 et 1930 ?

Autant de questions, parmi d’autres, auxquelles Dominique Vidal, collaborateur du Monde diplomatique et codirecteur de L’État du monde (La Découverte), auteur du Mal-être juif (Agone, 2003), du Mal-être arabe (Agone, 2005), dePalestine-Israël, un État, deux États ? (Sindbad-Actes Sud, 2011), s’efforce de répondre dans ce livre à la fois documenté et pédagogique.

SOMMAIRE

Une percée générale
Trois grandes familles
Entre Jörg Haider et Gianfranco Fini
De l’antisémitisme à l’islamophobie
À la conquête de l’électorat populaire
Trente ans de malheur ouvrier
Des identités en flottement
Nation versus mondialisation
Un détour par l’Est
Comme dans les années 1930 ?
Bibliographie
Carte des extrêmes droites en Europe

Dominique IDAL( du Monde diplomatique) fait l'édifiante généalogie des 40 années de croissance ...
de l'extrême droite en Europe (et ailleurs).
Une montée mondialisée du repli identitaire "de masse", proto-néo-fasciste, s'appuyant sur la confusion idéologique, produite partout et de tous bords ( et singulièrement "à gauche" ).
Désormais banalisée par la logomachie médiatique, cette tendance "populaire" s'est modernisée au même rythme que l'économie "nouvelle". Dominique Vidal constate que les liftings successifs de la rhétorique d'extrême droite ont opéré le refoulement du dépit frustré dans le repli communautaire des identités socialement atomisées, dans une confusion des esprits et des genres, opportunément entretenue par l'oligarchie dirigeante et ses "clercs".
Encore minoritaire cette tendance inquiétante est parfaitement simultanée et homogène tant à la "financiarisation" de l'économie qu'au délabrement de la critique politique, lui-même porté et promu par le relativisme libéral-libertaire des post-modernes, et son refoulement du social au profit du sociétal et ... du capital.
Le triple MOI comme agent actif et efficace du triple A.
"Plutôt Hitler que le front populai
re !"

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article